Werner Spies

Werner Spies est un journaliste, historien d'art, critique d'art et un essayiste allemand, reconnu en particulier pour son travail sur le surréalisme et le cubisme. Né à Tübingen, Werner Spies apprend très tôt la langue, la littérature et l'histoire de l'art de la France. Tout en suivant des études de journalisme, il écrit alors des pièces de théâtre et traduit les auteurs français ou de langue française. Werner Spies fera ensuite la rencontre de Daniel-Henry Kahnweiler qui l'introduira auprès de Max Ernst et de Pablo Picasso durant les années 1960. Il consacrera dès lors son travail à l'histoire de l'art et plus particulièrement les périodes du surréalisme et du cubisme. À ce titre il réalisera la publication du catalogue raisonné des œuvres de Ernst, et des sculptures de Picasso, avec l'aide de ce dernier. Il organisera par la suite de nombreuses expositions dans les plus grands musées du monde. Sur proposition de Jean-Jacques Aillagon, alors président du Centre Georges-Pompidou, il devient le directeur du Musée national d'art moderne à Paris de 1997 à 2000 au moment de sa réouverture après trois années de travaux et de restructuration. Il présente à cette époque deux grandes expositions : Picasso sculpteur et La Révolution surréaliste. Il fut aussi enseignant à l'Académie des beaux-arts de Düsseldorf jusqu'en 2002.

Livres de l'auteur

Actualités de l'auteur