Comment regarder l'art au XXème Siècle, les avant-Gardes

Comment regarder l'art au XXème Siècle, les avant-Gardes

Collection : 
Date de parution : 
04/04/2018
Format :
135 x 200 mm
384 pages
Code EAN : 
9782754114578
24.90 €
  Ce guide propose d’aborder les avant-gardes de la première moitié du XXe  siècle, soit les démarches artistiques qui, au-delà de leur diversité, marquent une rupture ouverte vis-à-vis de l’art institutionnel et de la société où elles naissent. Durant cette période, traversée par les deux guerres mondiales, une nouvelle génération d’artistes remet en cause la figuration –  le Carré noir sur fond blanc de Malevitch (1915), première œuvre suprématiste, constitue un tournant vers l’abstration absolue  – et jusqu’à la notion même d’œuvre d’art –  en signant la Fontaine (1917), Marcel Duchamp entreprend la désacralisation de l’œuvre d’art, élevant un urinoir à ce rang. Ils s’agit d’artistes en rebellion, clairement inscrits dans le champ politique (George Grosz), qui s’affranchissent des canons picturaux (Pablo Picasso), repensent la couleur et la lumière (Robert et Sonia Delaunay), se rapprochent de l’art primitif (Matisse), s’attachent aux thèmes de leur temps (dénonciation de la guerre et du nazisme chez Otto Dix, solitudes urbaines chez Edward Hopper).  Si l’expressionnisme (fauvisme en France, Die Brücke en Allemagne) s’élève contre l’immobilisme de l’art académique, l’idée même d’espace pictural est totalement renouvelée par le cubisme, tandis que le futurisme s’intéresse au dynamisme des images. Ces recherches multiformes, des «  papiers collés  » de Braque à l’«  automatisme psychique pur  » préconisé par Breton dans son Manifeste du surréalisme (1924), en passant par l’expérience politique du Bauhaus, école d’architecture et d’art dirigée par Walter Gropius (1919-1933), sont autant de reflets d’un siècle en mutation.
Ce livre propose d’aborder les avant-gardes du xxe  siècle à travers trois axes. Les différents mouvements artistiques sont décrits dans le premier chapitre, de l’Art nouveau à l’art concret en Europe, en passant par le japonisme, la Section d’or, De Stijl ou le muralisme  ; le deuxième établit une «  géographie de l’art  », mettant en avant des villes européennes et américaines particulièrement actives au cours de cette période  ; le troisième, enfin, présente 59  artistes marquants, d’Alexandre Archipenko à Grant Wood, mais aussi Marc Chagall, Frida Kahlo, Man Ray ou Chaïm Soutine. La circulation entre les différents courants et artistes est facilitée par des renvois à d’autres articles, mentionnés à la fin des fiches techniques très détaillées. Un index complète cet ensemble.