Album De l'allemagne 1800-1939

Caractéristiques

Date de parution : 3/04/2013
Prix TTC : 8,00 €
Nombre de pages : 64 pages
Nombre d'illustrations : 64
Code EAN : 9782754106924
Dimension : 245x285 mm
Code article : 3822236

Album De l'allemagne 1800-1939

Collectif, Sébastien Allard, Danièle Cohn
Collection : Catalogues d'exposition
 Recommander

Sébastien Allard
Sébastien Allard est conservateur en chef au département des Peintures du musée du Louvre

Danièle Cohn
Danièle Cohn, Professeur des Universités est Directrice du Centre d'esthétique et philosophie de l'art, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Présentation de l'ouvrage


- L’ambition de cette exposition (riche de plus de deux cents œuvres), est d’abord de proposer une réflexion autour des grands thèmes qui structurent la pensée allemande de 1800 à 1939. Nous est ainsi offert, pour la première fois en France, un panorama de la création artistique allemande sur une durée relativement longue — plus d’un siècle.Les courants artistiques, du classicisme weimarien, des Nazaréens à Otto Dix, en passant par Hans von Marées, Adolf von Hildebrand ou Franz von Stuck, mais aussi du romantisme d’un Caspar David Friedrich à la « nouvelle objectivité », seront ainsi replacées dans le contexte intellectuel de leur création et confrontés aux écrits des grands penseurs au premier rang desquels Goethe. Cette approche est importante pour le public français à qui l’art allemand dans ses différents développements a été peu montré. Elle permet de saisir comment l’art a joué un rôle déterminant dans le développement du concept allemand de « Kultur », à un moment historique capital où l’Allemagne cherche à construire son unité et son identité nationale. La notion de « Kultur », concept hérité de la philosophie des Lumières, est apparue comme la plus susceptible de constituer le terreau sur lequel inventer une tradition allemande moderne. Si l’occupation napoléonienne a pu favoriser la prise de conscience de cette unité, fournissant l’arrière-plan politique aux premières expérimentations romantiques, la montée du nazisme, à l’autre bout du parcours chronologique, a mis en évidence la dimension tragique de ce concept, sans pour autant réussir à l’anéantir.

Des mêmes auteurs